3

Et si le plus propre était finalement d’être sale ?

Tout se déroula dans la cour de récréation. J’avais peut-être 10 ou 11 ans, un âge où l’on commence tout juste à prendre sa vie en main, du moins niveau vestimentaire. Je discutais avec un de mes petits camarades – de ceux qui sont toujours là pour te dévoiler tous les mystères de la vie – et il me montrait avec dégoût un autre garçon, jurant que celui-ci portait déjà le même jean lundi dernier. C’est alors qu’il me fit une de ces révélations qui bouleversent le cours d’une existence : « Un pantalon c’est 3 jours, un t-shirt c’est 1 jour, les sous-vêtements 1 jour aussi, un sweat-shirt 4 jours ». Et pas un de plus, parce qu’au-delà c’est sale.
Lire la suite

9

Les Décodeurs et le nuage de Tchernobyl : une exigence de vérité à géométrie variable

Les Décodeurs, c’est la rubrique « fact-checking » (ou « vérification par les faits ») du site internet du Monde. Décrypter les propos des hommes politiques et des intellectuels, confronter leurs affirmations à des données sourcées, les replacer dans leur contexte et tout cela en s’efforçant de ne pas prendre parti : à première vue l’initiative ne pourrait qu’être positive. Lire la suite

0

Sur le banc des accusés

“Où sont les coupables ?” C’était plus ou moins la question qui était posée, dans un sondage, à ceux qui considéraient que les choses n’avançaient pas assez vite en matière d’actions contre le réchauffement climatique. 64% des sondés en tenaient pour principaux responsables les gouvernements nationaux, 23% les entreprises, 11% les citoyens et 1% les collectivités locales [1]Lire la suite

4

Et si c’était égoïste d’être altruiste ?

Partir en vacances en train plutôt qu’en voiture, trier ses emballages, manger un yaourt au soja plutôt qu’au lait de vache, que ce soit de gros changements ou de plus petits, changer ses habitudes pour adopter un mode de vie plus durable d’un point de vue écologique cela demande forcément des efforts. Cela implique parfois un coût financier, une perte de temps, ou plus généralement de sacrifier une partie de son confort, et par conséquent ce n’est pas forcément l’attitude que l’on adopterait spontanément. Du coup, comment motiver son entourage (et soi-même en premier lieu) à faire ces efforts ? Pour tenter d’y répondre, il faut tout d’abord se demander d’où vient cette force qui nous pousse à faire telle chose et non telle autre, autrement dit qu’est-ce que la motivation [1].
Lire la suite

5

Pot de bienvenue et son bilan carbone

Salut salut ! Je lance ce blog pour partager quelques réflexions sur les problèmes environnementaux, surtout en lien avec les questions de société. N’hésitez pas à réagir en commentaires pour lancer le débat (rentrez-moi dans le lard, je n’attends que ça !) Un des sujets qui va revenir c’est le lien entre responsabilité individuelle et responsabilité collective, et la difficulté que l’on a, lorsqu’il s’agit de problèmes globaux comme le réchauffement climatique, à accepter et reconnaître notre responsabilité personnelle. Car ce n’est qu’à partir du moment que l’on admet que l’on fait aussi partie des causes que l’on peut concevoir que l’on a, dans une certaine mesure, un contrôle sur la situation, et que l’on peut donc agir à son échelle pour faire avancer les choses dans le bon sens, bref que l’on peut se conduire de façon responsable. Lire la suite